La relance

2013

La relance

Nouvelle identification visuelle du RLQ, par Jessie Bordeleau 2013.

Nouvelle identification visuelle du RLQ, par Jessie Bordeleau 2013.

Le Réseau des Lesbiennes du Québec (RLQ/QLN) revient en force pour l’année 2013 avec l’embauche d’une nouvelle coordonnatrice et la mise en place d’un plan de relance et de restructuration de ses visées. Constatant la perte de contact avec sa base et ses membres — surtout les plus jeunes —, ce plan de relance vise à construire des ponts entre les générations et à refaire du RLQ la voix de la visibilité et de la représentativité des lesbiennes au Québec.

D’abord, le retour du Réseau se traduit par une nouvelle identification visuelle, lancée le 17 mai 2013 à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (17 mai). En plus d’un nouveau logo, de nouveaux objets promotionnels sont distribués durant l’année, parmi lesquels se retrouvent des sous-verres portant la mention « Pouvez-vous nommer 5 lesbiennes out? » et des cartes postales arborant des statistiques sur les réalités lesbiennes.

Recto-verso de carte postale arborant des statistiques sur les lesbiennes, RLQ, 2013

Parmi les activités qui reprennent graduellement, on compte la participation du RLQ à la table ronde d’échanges sur la visibilité des enjeux et des réseaux de lesbiennes organisée par la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQÀM (maintenant la Chaire de recherche sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres) afin d’y présenter ses nouvelles orientations.

Du 11 juillet au 2 août, le RLQ part en tournée au Lac-Saint-Jean pour participer au Grand rassemblement des Premières Nations de Mashteuiatsh afin de rencontrer des lesbiennes hors de la métropole et d’ainsi aborder les enjeux de lesbophobie et de visibilité lesbienne en région et dans les réserves autochtones. C’est aussi l’opportunité de rencontrer les Grands Chefs de cette région et de créer des liens avec des groupes alliés.

« Agressées par ce qu’elles sont lesbiennes et féministes », dans le Journal de Montréal, 17 novembre 2013.

Communiqué du RLQ « Les mots « féminisme » et « lesbienne » ne sont pas une insulte ! Dénonçons la lesbophobie sous toutes ses formes », 18 novembre 2013.

Durant les festivités de la Fierté, le RLQ organise une campagne d’envoi de cartes postales au premier ministre Stephen Harper pour lui demander d’appuyer et de soutenir la communauté LGBTQ+ de Russie, violemment réprimée à la suite de l’adoption de lois homophobes empêchant tout affichage queer en public dans le pays. Une vigile de la Fierté pour les Jeux olympiques de Sotchi est également organisée en lien avec ces enjeux.

« Le RLQ s’engage dans la dénonciation directe de ces politiques et s’engage à mettre la pression sur les politicien·ne·s afin que la diplomatie canadienne et mondiale mette continuellement la pression sur leurs homologues russes afin de faire tomber l’application de ces politiques hautement et gravement discriminantes envers les LGBT, avant, pendant et après les Jeux » – Rapport annuel du RLQ 2012-2013.

Vigile de la Fierté en soutien à la communauté LGBTQ+ russe, 13 août 2013.

Deux Kiss in sont également organisés à l’automne ; le second est en réaction directe à une attaque lesbophobe survenue dans la nuit du 17 novembre 2013 à Montréal. Cette attaque donne aussi lieu à l’émission d’un communiqué par le Réseau pour dénoncer l’acte haineux lesbophobe :

« On apprenait hier l’agression sauvage de six consœurs féministes et lesbiennes samedi dernier par huit hommes qui les ont interpellées, invectivées et même frappées au visage au coin d’une intersection très passante de Montréal. Incroyable de penser qu’en 2013 le Québec soit le terrain d’une agression aussi gratuite que celle de samedi dernier. Pourtant, chaque jour, des actes de lesbophobie sont commis envers des femmes de tous les âges et de tous les horizons sous prétexte de leur orientation sexuelle. » – Communiqué du RLQ : « Les mots « féminisme » et « lesbienne » ne sont pas une insulte ! Dénonçons la lesbophobie sous toutes ses formes. » 18 novembre 2013.

La fin d’année est dédiée à la conception de l’habillage du nouveau site web du RLQ à l’aide d’une séance photo sous le thème « De l’ombre à la lumière » où 28 lesbiennes posent comme modèles pour le nouveau design du site web et les nouveaux outils de promotion du Réseau :

« En choisissant de travailler la photo en noir et blanc et en gros plan, nous voulions donner un visage lumineux, positif, assumé et rempli de force à la diversité de la communauté lesbienne du Québec. » – Rapport annuel 2013-2014.

Habillage du nouveau site web lancé en 2015, à partir du projet photo « De l’ombre à la lumière », extirpé de la Wayback Machine d’Internet Archive, 2015. Portraits par Ulysse Del Drago, 2013. Site web conçu par D Écho D, 2015.