Deuxième congrès de fondation

Cahier de programmation du « Congrès, Prise 2 », 14-15 juin 1997.

1997

Deuxième congrès de fondation

Invitation aux consultations pour le « Congrès, Prise 2 » intitulé « Pourquoi cette formule? », 1997.

Les 14 et 15 juin 1997 se tient le deuxième Congrès de Fondation du Réseau des Lesbiennes du Québec organisé par un second comité provisoire (CPRLQ II). Ce « Congrès, Prise 2 » a pour axe central l’adoption des statuts et règlements de l’organisme, ainsi que la mise au point de ses valeurs et objectifs.

Aussi, afin de planifier les orientations du futur Réseau et de dresser un portrait des besoins des lesbiennes au Québec, le CPRLQ II organise durant l’année 1997 des consultations régionales à Montréal, à Québec, en Estrie et en Montérégie, de même que dans les régions Chaudière-Appalaches, Lanaudière, Laurentides et Mauricie.

Invitation au party-bénéfice « MeowMix » au profit du RLQ, 16 novembre 1997.

« Nous voulions pouvoir bénéficier des nombreux fruits de ces réflexions pour connaître le pouls de la communauté quant aux orientations et aux actions que devrait porter cette organisation. Nous voulions aussi laisser l’espace et le temps pour que l’ensemble d’entre vous puisse s’exprimer et prenne une part active dans la création de celle-ci. »  – Consultations pour le Congrès de Fondation II, « Pourquoi cette formule? », 1997.

Cette deuxième assemblée officielle compte près de 150 lesbiennes et donne lieu à l’élection du premier conseil d’administration du Réseau des Lesbiennes du Québec (RLQ/QLN). On célèbre d’ailleurs la naissance officielle du RLQ par une ovation debout. La première réunion des administratrices a lieu le 12 juillet 1997. 

C’est également au cours de l’année 1997 que le RLQ s’affiche dans le milieu communautaire en participant à ses premiers événements tels que Divers/Cité à Montréal et la Fête Arc-en-ciel de Québec, et ce, en plus d’organiser ses premières soirées-bénéfice dans des bars.

Article du Magazine Treize. Dossier sur le Réseau des Lesbiennes du Québec, printemps 1997.