Politique de lutte contre l’homophobie

« Les premiers gais sortis du placard – Dossier Vieillir Cool », dans la « Cyber presse » [La Presse en ligne], 31 janvier 2009.

2009

Politique de lutte contre l’homophobie

Page de présentation du projet « Citoyennes à part entières et pour la vie », Fédération des Femmes du Québec, circa 2008.

Un grand événement pour le Québec survient en décembre 2008 à la suite du dépôt du rapport de consultation « De l’égalité juridique à l’égalité sociale » par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) d’après les travaux du Groupe de travail mixte contre l’homophobie datant de mars 2007. Enfin, la Politique nationale québécoise de lutte contre l’homophobie est dévoilée par la ministre de la Justice et procureure générale Kathleen Weil.

Du côté des projets, c’est après les retombées de l’enquête « Vieillir en étant soi-même » du Réseau des Lesbiennes du Québec (RLQ/QLN) que plusieurs entrevues sont accordées aux médias en 2009 pour des dossiers spéciaux portant sur les aîné·es gais et lesbiennes. De plus, le Réseau participe au comité-conseil sur les femmes aînées de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) avec l’ambition de produire un outil de formation sous le thème « Citoyennes à part entière et pour la vie » visant à assurer la sécurité économique des aînées par le biais d’une trousse de formation.

Cette même année, le Réseau donne son appui au projet de Chaire de recherche sur l’homophobie (aujourd’hui nommée Chaire de recherche sur la diversité sexuelle et la pluralité des genres, DSPG). Cette Chaire sera constituée deux ans plus tard lors du déploiement du premier Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie en 2011. Enfin, le RLQ participe également aux célébrations du 25e anniversaire de Fugues Magazine.

« L’homosexualité des personnes âgées : briser le mur du silence », dans Le Devoir, 4 mai 2009.