« La neige brûle »

« Les gais pour l’environnement » par André C. Passiour, dans Fugues, février 2008.

2008

« La neige brûle »

En 2008, le Réseau des Lesbiennes du Québec (RLQ/QLN)  débute l’année en force avec une initiative de mobilisation pour la défense des droits collectifs de la paix et de l’environnement en réponse aux pratiques des conservateurs sous l’administration Harper. Une manifestation sous flambeaux est organisée conjointement par le RLQ et le Conseil québécois des gais et des lesbiennes (CQGL, aujourd’hui le CQ LGBT). Cette idée est à l’origine d’une résolution prise par l’Assemblée des mouvements sociaux présents au Forum social québécois de la dernière année : « C’est aussi (…) l’occasion de démontrer que les gais et les lesbiennes sont des citoyens à part entière de la société et qu’ils ont à cœur de défendre une cause aussi importante pour la planète et l’humanité que l’environnement (…) [Nous convions les gens à emmener] chandelles, lampions, lanternes, tout ce qui fait une petite flamme qui brillera pour la planète. »  – Steve Foster dans Fugues, février 2008.

En plus d’organiser une manifestation aux flambeaux en plein mois de janvier, le RLQ encourage les participant·es à porter des brassards verts pour la cause environnementale et à allumer des feux à la grandeur du Québec pour que le gouvernement Harper freine « son attitude méprisante et dangereuse envers les enjeux environnementaux. » – Rapport annuel du RLQ 2007-2008. 

Cette mobilisation n’est pas la seule encouragée par le RLQ pour faire opposition aux pratiques des conservateurs, puisque le Réseau participera également à deux actions conjointes avec la Fédération des femmes du Québec (FFQ). En effet, la première prend la forme d’une pétition pour la sauvegarde du système de santé publique et contre la prolifération du financement des assurances privées en santé. La seconde action conjointe est une campagne de cartes postales adressées directement au cabinet du premier ministre Stephen Harper pour exiger que celui-ci tienne sa promesse concernant la pleine rétroactivité du supplément de revenu garanti pour les aîné·es, sous le slogan « Monsieur Harper, j’ai de la mémoire ».

Invitation à la mobilisation collective « La neige brûle », le 26 janvier 2008.

De plus, le RLQ participe au comité d’encadrement du projet de formation «  Violence sexuelle subie par les aînées : briser le tabou pour mieux supporter les femmes » qui fait partie de la trousse SOS ABUS, une initiative de l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR).

Du côté des événements, le RLQ diffuse le documentaire « Audre Lorde : le racisme, l’écriture et la construction du pouvoir » au colloque Catharsis d’Ethnoculture, le 24 mai, ainsi qu’à la soirée interculturelle « Femmes d’ici et d’ailleurs : même combat contre la lesbophobie » au Centre des femmes d’ici et d’ailleurs de Villeray (CDFIA) : « Comment lutte-t-on quand on est lesbienne noire dans un monde hétérosexuel et blanc, Américaine face aux pays soumis à l’impérialisme et, pour les féministes, blanches face à des féministes noires? » – Tiré de la programmation du Colloque Catharsis, 2008.

Cahier de programmation du colloque Catharsis, d’Ethnoculture, mai 2008.

De plus, dans le cadre de la Journée de lutte contre l’homophobie (17 mai), le Réseau assiste à la conférence de presse dévoilant les résultats du sondage Léger en lien avec la campagne de la Fondation Émergence « L’homosexualité n’est pas une maladie ». 

Le 25 septembre, le RLQ assiste à l’ouverture officielle du Centre de solidarité lesbienne (CSL), anciennement le Groupe d’Intervention en Violence Conjugale chez les Lesbiennes (GIVCL). Cet établissement est d’ailleurs le premier « centre offrant des services aux lesbiennes modelés sur les centres de femmes ». – Rapport annuel du RLQ 2008-2009.

Du côté de la Journée de Visibilité Lesbienne (JVL), le RLQ opte pour la reprise de sa formule indépendante de 2006 en organisant une reprise de son événement 10e anniversaire « Take 2 ». Cette fois-ci, l’événement se déroule le 8 novembre en soirée uniquement, et propose la diffusion du vidéo « Être lesbienne » suivi d’un spectacle musical au Centre des loisirs du Sacré-Cœur.

Affiche de la Journée de Visibilité Lesbienne du 8 novembre 2008 « 10e anniversaire du RLQ take 2 », par le RLQ et le Réseau Vidé-Elle, novembre 2008.